Pourquoi vous ne devriez jamais manger ce type de crevette

Pourquoi vous ne devriez jamais manger ce type de crevetteLes crevettes semblent être le fruit de mer préféré dans le monde entier. C'est aussi le fruit de mer le plus vendu, mais malheureusement, la demande mondiale de crevettes est devenue un énorme cauchemar pour la santé, l'environnement et les droits de l'homme.
 

Malheureusement, en raison de la demande, 94% des crevettes consommées sont cultivées et élevées dans des étangs artificiels le long des côtes de la Thaïlande, de la Chine, de l'Indonésie, du Vietnam, du Mexique et de l'Équateur. 


Les crevettes d'élevage, cependant, sont loin d'être en bonne santé et peuvent être probablement considérées comme l'un des types de fruits de mer les plus malsains que vous puissiez manger

En fait, elle est considérée comme étant encore plus toxique que le tilapia et le poisson-chat importés, qui sont parmi les poissons les plus toxiques et pollués. 

Les crevettes d'élevage sont soumises à des résidus de pesticides, des antibiotiques et des bactéries résistantes aux antibiotiques comme E. coli
 

Liens commerciaux:


Selon Food and Water Watch (2006), plus de 90% des crevettes que nous mangeons sont importées, et il y a très peu d'informations sur la façon dont elles ont été produites. 


La moitié des crevettes - ou plus - que nous achetons dans les épiceries, provient d'une "origine inconnue" si elles sont transformées et ajoutées à tout type de mélange de fruits de mer. 

Les restaurants ne mentionnent pas non plus d'où viennent les crevettes, donc vous, et même souvent le restaurateur lui-même, ne savez pas d'où elles viennent.
 
Les élevages élèvent des millions de crevettes dans leurs étangs, ce qui signifie qu'ils sont pollués par des déchets, des pathogènes et des parasites. 


Une ferme moyenne produit maintenant jusqu'à 10Kg/m2 de crevettes, par rapport à une ferme traditionnelle qui en produit environ 0,05Kg/m2. 

Souvent, les étangs utilisés pour cultiver des crevettes développent une boue de matières fécales, de produits chimiques et d'excès de nourriture qui s'accumulent et se désintègrent. Pour lutter contre cela, les éleveurs de crevettes utilisent des quantités massives d'antibiotiques, de pesticides et de désinfectants, dont beaucoup sont illégaux et trop toxiques. 

Il y a fort à parier que vous mangez des crevettes cultivées en provenance d'Asie, élevées dans de l'eau remplie de déchets avec des bactéries résistantes aux antibiotiques, des tonnes d'antibiotiques et des pesticides toxiques. 

Vous avez dit "cloaque" ? 

La plupart des élevages de crevettes ne peuvent exister que pendant environ 7 ans avant que la pollution, les déchets et les agents pathogènes n’atteignent un point insurmontable. 

Manger des crevettes d'élevage est un cocktail toxique qui peut entraîner de nombreux problèmes de santé graves, tels que des dommages neurologiques, des allergies potentiellement mortelles, des infections et des troubles digestifs.
 
Les crevettes sont parfois vendues comme "crevettes sauvages" ou "crevettes du Golfe" lorsqu'elles sont en fait des crevettes d'élevage. Les consommateurs reçoivent parfois des informations incorrectes concernant l'origine. 


Les chercheurs d'une étude d'Oceana de 2014 ont constaté qu'environ 30 à 40% étaient mal étiquetées et que les informations concernant leur pays d'origine (et si elles étaient cultivées ou sauvages) étaient inexactes.

couv-ebook

Voici quelques autres faits peu appétissants sur les crevettes à connaître :

  • L'un des additifs ajoutés pour éviter la décoloration, le 4-hexylresorcinol, possède des effets de type œstrogène. Les xénœstrogènes comme celui-ci, féminisent les hommes, réduisent le nombre de spermatozoïdes et causent une gynécomastie ("seins d’homme"). Chez les femmes, les xénœstrogènes augmentent les cancers du sein, des ovaires et de l'utérus.
  • La plupart des pesticides utilisés dans les élevages de crevettes importés sont interdits à la vente.
  • Les étangs des crevettes sont généralement traités avec des pesticides neurotoxiques, des organophosphates liés à la perte de mémoire, aux tremblements, à la maladie de Parkinson, à l'ADD, au TDAH et au cancer.
  • Beaucoup de réactions allergiques sévères à la crevette sont souvent attribuables aux produits chimiques toxiques, aux additifs et aux antibiotiques qui restent.
  • Les réseaux modernes d'esclavage existent réellement dans de nombreux pays qui cultivent et produisent des crevettes, où les jeunes enfants et les adultes sont forcés de travailler de longues heures dans des conditions difficiles, sans salaire et sans échappatoire.
Les cultures de crevettes industrielles déchargent des milliers de litres d'eau polluée et de déchets dans les terres agricoles et les cours d'eau environnants. 

Et les cultures de crevettes ne polluent pas seulement la terre et l'eau environnantes, mais elles détruisent effectivement l'environnement naturel, comprenant les mangroves qui aident à protéger et à filtrer les toxines des maisons voisines. 

Les résidents et les enfants qui vivent à proximité sont souvent malades et ont la gorge irritée, des yeux et des éruptions cutanées habituelles en raison de l'exposition aux toxines des élevages de crevettes. 

Outre le désordre environnemental qu'elles créent, il faut jusqu'à 5 Kg de poisson sauvage pour produire 500g de crevettes.

Est-ce qu’il y a un type de crevettes qui est sûr à consommer ? 


Eh bien, les crevettes sauvages sont souvent considérées comme une option sûre et durable...

Cela dit, les crevettes et autres crustacés sauvages sont réellement très nutritifs et chargés de vitamines et de minéraux importants, de protéines, et même de petites quantités de graisse oméga-3.

Cat Ebeling & Mike Geary



couv-ebook

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...